27 décembre 2022

A l’heure d’écrire ces lignes, 75 % des betteraves sont entrées à l’usine et le 4ème tour est en route. Après la période de gel de la semaine du 10 décembre, une inquiétude palpable chez les planteurs plane sur la fin de campagne. De son côté, l’usine se veut rassurante et en effet, ce que nous voyons en réception pour le moment n’est pas inquiétant.

Gel et Dégel

L’arrachage en bonne condition, le micro-décolletage, les betteraves bien bâchées et à temps sont de nombreux facteurs qui expliquent que pour le moment il y a un nombre réduit de betteraves gelées ou dégradées par le gel dans les bacs.

Néanmoins, vendredi passé, une première réunion s’est tenue avec l’usine pour discuter de la situation des futures betteraves dégelées. Pour le moment, le fabricant ne veut pas s’inquiéter outre mesure et se veut rassurant quant au fait que toutes les betteraves seront traitées. De notre côté, nous nous assurerons que les tas dégradés par le dégel et couvert comme le prévoit les accords ne soient pas défavorisés. Actuellement au niveau des réceptions, nous constatons qu’il y a des échantillons avec des betteraves gelées et celles-ci commencent doucement à arriver dégelées mais il n’y a pratiquement pas encore de betteraves pourries à cause du dégel. Celles-ci seront considérées comme des betteraves pourries et donc de la tare végétale afin de ne pas altérer la richesse. Pour le moment la tare végétale n’augmente pas encore significativement.

Aujourd’hui, il reste encore une centaine d’hectares à arracher, l’usine conseille aux planteurs concernés de contacter leur agronome avant d’arracher afin d’évaluer anticipativement la situation par rapport au moment du chargement.

Info usine

L’usine de Tirlemont a très bien tourné ces dernières semaines, au-delà de sa capacité nominale. Heureusement, car à LNG-Wanze les ralentissements restent récurrents toujours principalement à cause de fuite à la chaudière mais une chaudière de remplacement permet de limiter la diminution de capacité lors des réparations.  La fin de la campagne est prévue pour le 21 janvier.

Les avaleuses ont toujours entre 6 et 8 jours de retard. Pour rappel cette année avec le jour de retard accordé à la RT, les indemnités de retard sont à compter à partir du 9ème jour. Les axes et f-axes avaient été ralentis d’un équivalent de 8 jours et ils auront des indemnités pour la quantité reportée moins l’équivalent de un jour sauf si les bons reportés ont été rendus dans le mois. Actuellement l’usine a pu rendre l’équivalent de 2 jours.

Résultats

Le rendement prévisionnel se confirme toujours autour de 92,7 t/ha à 17,45°Z. En observant les derniers résultats, on constate que la tare terre est 1 % plus haute depuis environ un mois et la richesse est en diminution.

Tare TerreTare VégétaleRichesseBNCMS pulpes
LNG4,080,2017,46422,85
TNN3,650,3017,41424
RT3,880,2417,444

7 novembre 2022

Info usine

Depuis Tirlemont est resté sur sa bonne cadence avec un ou deux petits arrêts de quelques heures seulement et l’usine tourne à plus de 13.000 tonnes de betteraves par jour. Pour LNG-Wanze, les choses n’ont pas été aussi simples : à cause d’un incendie sur une cabine de biowanze, l’usine a dû s’arrêter une journée pour régler la turbine qui faisait de nouveau des siennes et à l’heure d’écrire ces lignes, il y a eu une panne électrique sur une cabine à Eghezée et en plus, indépendamment de cela, Wanze est de nouveau ralentie à moins de 14.000 t/j pour réparer des problèmes sur les chaudières. A cause de cela, la cadence moyenne de l’usine depuis le début de la campagne est de 15.000 t/j contre 18.000 t/j de capacité nominale.

Planning

A cause des problèmes expliqués ci-dessus, la fin de la campagne est actuellement prévue au 19 janvier, c’est-à-dire presque 5 jours en plus que la date initialement prévue. Malheureusement, certaines avaleuses accusent déjà jusqu’à 8 jours de retard par rapport au planning et les retards moyens sont de 5 jours. Il faut également noter que nous avons accepté de décaler les plannings de un jour car nous avons concédé que la panne de la cabine électrique à Wanze était indépendante de la RT. Des indemnités de retard sont toujours bien prévues à partir du 8ème jour de retard sur base des plannings + un jour et elles sont payées lors du paiement du mois de mars et sont de 3 % du prix de la betterave. Pour maintenir un équilibre avec les camions-usine, les axes et groupements ont également été retardés d’un équivalent de 4 jours.

Réception betteraves

A la réception de LNG, tous les résultats des analyses sont dans les normes et il y a très peu de problèmes. A Tirlemont, l’eau de parmentières (laveuse des betteraves) a régulièrement dépassé la limite de 25°C. Ceci s’explique par les températures anormalement élevées et le refroidisseur qui faisait des siennes. Il a fallu presqu’un mois pour régler le problème ; même si le personnel de la tare a fait son possible, il n’est quand même pas normal que cela mette autant de temps à être résolu. Même chose avec le temps d’égouttage à la sortie des parmentières. Il a régulièrement été sous la barre des 5 minutes surtout lorsqu’il y avait peu de camions. Pour le reste, tout est en ordre et les livraisons peuvent se faire en bonnes conditions.

Résultats jusqu’au 1/11/ inclus

Du côté des résultats de la campagne, la tare terre reste assez basse. Il en est de même pour les betteraves non-conformes. Au niveau de la matière sèche des pulpes, il a été plus compliqué de la maintenir autour de 23,5 % à LNG. La richesse est finalement plus basse qu’espérée mais elle a tendance à continuer d’augmenter (cf graphique).

 LNGTNNRT
Richesse17,4717,4617,47
Tare terre3,663,113,40
Tare végétale0,130,243,40
BNC655
MS pulpes22,5924,06 

14 octobre 2022

Info usine

Si pour Tirlemont, le démarrage a été aisé et l’usine a atteint sa capacité nominale en seulement deux jours, cela n’a pas été le cas pour Wanze-LNG. Une période de 4 jours était prévue pour que l’usine atteigne son rythme de croisière mais il a fallu finalement une dizaine de jours. En cause : principalement un problème de déclenchement de la turbine. A l’heure d’écrire ces lignes, après un petit arrêt hier pour une caisse d’évaporation, l’usine peut enfin tourner à sa capacité nominale de 18.500 t/j.

Planning

Evidement, tout cela a des conséquences sur vos plannings et les avaleuses accusent déjà entre 2 et 4 jours de retard. Vous avez été prévu individuellement par l’usine en fonction de votre avaleuse et par période de 15 jours. Nous verrons si ces retards se résorbent mais cela ne sera surement pas le cas car le tonnage semble bel et bien là ! Les (f)axes ont également été réduits pour rester à l’équilibre avec les camions-usine.

Réception betteraves

A la réception des betteraves, les contrôles réalisés par notre équipe de contrôleurs sont bons et toutes les installations ronronnent tranquillement. Autrement dit, peu de pannes pour le moment ! Seul le polarimètre de LNG a fait des siennes le premier jour de campagne et nous avons perdu une partie des richesses. Ces échantillons là ont donc reçu la moyenne.

Résultats

Résultat du 28/09/2022 au 12/10/2022 inclus

 LNGTNNRT
Richesse17,2417,2917,26
Tare terre4,193,784,01
Tare végétale0,110,220,16
BNC544
MS pulpes22,6024,02 

12 septembre 2022

Nous sommes toujours à la recherche d’un contrôleur pour l’usine de Lonchamps et un pour l’usine de Tirlemont. Toutes les informations se trouvent ici :

Pour le moment, nous pouvons déjà annoncer que la réception des betteraves commencera le mercredi 28 septembre. Les prélèvements ont déjà eu lieu et actuellement suite à la sérechesse, les betteraves sont plutot riches comparativement aux années précédentes.